J’aime ma colère.

Je voudrais rugir mais

Je suis en paix avec elle

Elle est mon alliée pour me dire qu’il y a quelque chose qui me déplaît.

Elle n’est ni positive, ni négative, elle m’informe tout simplement de mes limites.

J’aime ma colère.

Elle me permet de me projeter plus loin, de régler quelque chose en moi qui ne va pas afin que je puisse me déposer dans cette tranquillité qui me permet de me sentir bien à nouveau.

J’aime ma colère.

Lorsqu’elle est douce et me sert de tremplin vers des jours meilleurs.

J’aime ma colère.

Elle m’invite à ronronner, à aimer la vie encore plus que jamais, à comprendre que je dois agir pour le mieux.

Je suis en paix avec elle, je me pardonne de ne pas être parfait.

J’aime ma colère comme ce long fleuve tranquille qui coule dans mon cœur de lion.

Et je reconnais que cette colère exprime une volonté de changer des choses qui ne me conviennent pas.

J’aime ma colère.

Elle me permet de mettre des limites, d’exprimer un inconfort et de m’ajuster.

Je berce ma colère, jusqu’à ce qu’elle ne soit plus qu’un profond soupir, qu’un léger murmure qui me souffle à l’oreille : je reviendrai, mon ami, je reviendrai te faire signe bientôt.

LA COLÈRE EST UNE ÉMOTION SAINE
Il est possible de transformer et d’exprimer sa colère de manière adéquate, sans détruire les relations que nous avons déjà construites autour de nous. La colère est une émotion saine, qui nous permet de comprendre que quelque chose ne va pas et qu’il faut mettre des mots sur la situation ou l’événement que l’on vient de vivre et qui nous agresse. Poser des gestes concrets pour parvenir à se libérer de certaines frustrations, et ne plus refouler sa colère, c’est la clé pour se libérer des sentiments de haine et de destruction, et pour retrouver un certain état de bien-être.